La victoire par la louange...

Louange

Chers frères et soeurs, qui que vous soyez,

En ce début d'année, marqué par des événements tragiques et des élans citoyens assez confus, j'aimerais vous partager, en tant que Chrétienne, ce qui fait ma force, ma paix et ma joie, jour après jour, que le ciel soit gris ou bleu ou franchement très chargé...

Cela s'appelle la "victoire par la louange", c'est-à-dire la capacité à surmonter tout déboire et toute tentation de découragement ou de colère néfaste, grâce à cette forme de prière particulière, provenant des églises chrétiennes évangélistes, et redécouverte chez les catholiques depuis les années 1970, au sein de ce que l'on nomme le "Renouveau charismatique", et dont je fais partie, hé oui ! (ne me traitez pas d'illuminée car vous risqueriez de voir des petites étoiles Langue tirée !)

Alors, la "prière de louange", késaco ? Elle a été décrite en détails et à l'aide de très nombreuses anecdotes réelles, dans le best-seller "La puissance de la louange", de Merlin Carothers, officier américain et aumônier, grand "praticien" de cette façon de vivre, et témoin privilégié de sa capacité à transformer nos vies... (livre disponible en commandant à la Boutique)

Nota bene : à ce stade de mon article, petit conseil : n'écoutez pas le léger soupçon qui peut naître en vous en lisant ces lignes, du style "Ouh là, ça c'est les trucs évangélistes de fous, aux Etats-Unis, avec les grands-messes télévisées, l'argent et les milliers de délirants furieux qui gobent n'importe quoi !!" : vous risqueriez de passer à côté de quelque chose de très intéressant pour vous, je le pense.

Personnellement, je ne suis pas spécialement adepte des foules (même franchement pas !), mais je vous parle de ce que j'ai expérimenté (en assemblées, ou pas), dans le cadre sécurisant de l'Eglise catholique, et qui devient mon recours très efficace, quand je me sens prise au piège de la tristesse ou du découragement...

A la lecture de ce petit bouquin de Carothers, soit on n'y croit vraiment pas (et on a le droit, même si c'est dommage), soit on se dit "C'est incroyable ! Je veux vivre ça !". Vous devinez ce que moi je me suis dit  Clin d'œil?

Mais passons sans tarder aux exercices pratiques : la louange consiste, au coeur d'une grosse contrariété ou d'un événement attristant, à faire un acte de foi - c'est-à-dire un effort conscient de volonté - en proclamant la Victoire du Christ sur ce qui nous afflige ou nous fait douter. (Que l'on soit Chrétien ou pas ! Car la Croix du Christ est le don de Dieu pour tout homme de cette terre !) Il s'agit en quelque sorte d'entrer dans une "dynamique de victoire" du Bien sur le Mal, en se saisissant (symboliquement, mais réellement), on pourrait dire en se "revêtant", de la Victoire du Christ, qu'Il a acquise pour nous par sa Croix et par sa Résurrection d'entre les morts, que nous fêtons à Pâques. Et ce, jusqu'à ce que cela devienne une démarche presque naturelle et quotidienne, et que l'on soit ainsi comme un vrai chevalier de Jésus, qui ne craint profondément plus rien puisque son Seigneur le rend vainqueur de tout mal !

Mise en situation concrète : je viens d'apprendre une mauvaise nouvelle à la télé, qui m'afflige profondément et me fait douter d'une solution possible... Je me prends à broyer du noir et suis tentée de me décourager. Je perds mon énergie et tout me semble fastidieux dans la journée qui s'annonce... Stop ! Je m'arrête et je décide de lutter contre cette tentation : je me tiens debout, je fais un effort de volonté en choisissant de louer Dieu et de continuer à croire que je peux vraiment Lui faire confiance en tous temps et en toutes choses... et je proclame à voix haute : "Seigneur Jésus, face à ces événements terribles, je suis tenté(e) de douter de ta Providence... Mais je crois, Seigneur, je veux croire et je veux Te faire confiance. Oui, Seigneur, je crois que tu es plus fort que toute mort, que tu as vaincu le Mal définitivement, par ta Croix, et que Tu es capable de changer le mal en bien, comme Tu as changé l'horreur de la Croix en Victoire de la Vie sur la mort ! Je te loue pour tout, Seigneur, pour tout ce que Tu permets comme choses affreuses, parce que je crois que Tu as un plan parfait pour le monde, et que Tu es tout-puissant et que Tu nous aimes. Je proclame Ta victoire sur ce mal, par ta Croix glorieuse. Merci, Seigneur, pour tout ce que Tu fais aujourd'hui dans le monde. Merci pour ce que Tu vas faire de beau, peut-être invisiblement, à travers ces choses affreuses qui se passent. Car Tu n'oublies jamais rien ni personne, dans Ton dessein d'Amour. Merci Seigneur, pour ta vie et pour ton amour. Gloire à Toi, Seigneur !"

Et voilà ! Vous êtes "entrés dans la louange"... C'est comme une porte que l'on ouvre, avec une ferme intention de ne pas se laisser couler par la déprime, et de faire partie des vrais "vivants"... même si cela demande un effort et le courage de se "jeter à l'eau" au risque de paraître ridicule (mais qui vous regarde, chez vous, lorsque vous décidez de louer ?). Vous pouvez aussi écouter des chants de louange (écrivez-moi à la Boutique et je peux vous procurer des idées de cds intéressants pour cela), ou proclamer une prière de louange écrite. Mais j'insiste sur le fait de prier à haute voix et avec détermination, et de faire participer le corps à cette prière (par des gestes de victoire, comme le fait de brandir une bannière, ou plus simplement de danser librement, de montrer sa vitalité et sa joie de vivre, même si intellectuellement vous n'en êtes pas vraiment persuadés vous-même !).

Le ton est donné : après vos premières victoires, toutes les autres s'enchaîneront à leur suite, et vous deviendrez un glorieux combattant de l'amour et de la vie ! Dans la simplicité et l'humilité des enfants de Dieu... Et vous verrez la Victoire de Dieu venir concrètement s'installer dans vos petites vies... Rien de plus beau et exaltant que cela, c'est mon avis !!

Allez, rendez-vous à la prochaine bataille, ou au réconfort après l'effort... et n'oubliez pas votre arme : la Croix de Jésus (en vrai par un objet type crucifix, et/ou en pensée en visualisant, avec amour, notre Sauveur crucifié pour nous) !

Bien à vous, en Christ,

Estelle*.

p.s.: pour ceux qui sont déstabilisés par ce genre de discours, ou à qui ce type de prière ne convient pas du tout : aucun problème ! Le Bon Dieu a tout un arsenal de styles de prière, pour tout un chacun, ou pour chaque situation... cherchez ailleurs ce qui vous ira mieux, et ne vous tracassez pas ! (vous pouvez m'écrire à ce sujet, par le site, si vous le désirez)

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau